Ce matin,dimanche 30 octobre, c'est l'effervescence sur les pontons des ports de plaisance. La radio annonce que la Transat Jacques Vabre ne prendra pas le départ pour cause de coup de vent dans le golfe de Gascogne. Finallement, à 9h30, la décision est prise par les autorités de la course: le départ est reporté à mercredi prochain. Les bateaux sortiront pour une régate au large du Havre. Nous voilà dont partis pour une journée de spectacle.

A 11h, nous sortons du port et longeons le chenal, parmi de nombreux navires : voiliers de régate et de plaisance, vieux grééments, portes containers, ferry, vedettes de tourisme, la SNSM, la gendarmerie, les zodiacs de l'organisation... Que de monde sur l'eau. Premier spectacle impressionnant : le porte container sort du chenal, se laissant sans doute surprendre par le courant.

 

 

 

 

 

La mer est peu agîtée avec un vent de force 3. Nous nous positionnons au sud du chenal et nous tirons des bords en atendant les bateaux de course. Le pauvre Quentin aura du mal à supporter toutes ces manoeuvres. Il ne sera pas épargné: virement de bord, empannage, virement de bord, virement de bord, encore et encore. Dany est en forme. Il nous laisse à peine le temps de nous restaurer.

Finallement, c'est une bonne chose que les bateaux de la transat fassent une régate. Cela nous permet de bien les observer. Ils sont impressionnants, de vrais monstres de technologie. Les voiles sont magnifiques.

 

 

 

 

 

 

 

Ce jour là, c'est la rencontre entre la modernité avecd es bateaux futuristex, et le passé, avec un corsaire malouins et d'autres vieux grééments.

Dommage que le fameux Marie-Fernand n'ai pu être de la fête.

C'est bien beau d'observer tout ces bateaux, mais un moment, nous nous sommes retrouvés face à toute la flotte havraise. Deux vedettes de tourisme sont passées, l'une à babord, l'autre à tribord. Ordre de Dany : virement de bord ! Le pauvre Quentin...

Ce fut une bien belle journée, avec une belle animation. Nous sommes rentrés au port en même temps que les 40 pieds. Nous écoutions à la radio l'organisation et les commandements pour le passage à la porte Quinet des bateaux qui retournaient au bassin à côté des docks.